Pour lutter contre les infractions routières au quotidien, de nombreuses méthodes sont mises en place. Radars, contrôles de police, nouvelles réformes, ralentisseurs… Et depuis peu, certaines grandes villes ont même recours à la vidéo-verbalisation.


Qu’est-ce que la vidéo-verbalisation ?

La vidéo-verbalisation, c’est l’utilisation de dispositifs de vidéosurveillance pour contrôler les routes des agglomérations et pouvoir sanctionner à distance les infractions au code de la route. Aujourd’hui, plus d’une centaine de villes en France sont équipées de cette solution.

Un agent de contrôle peut ainsi à distance surveiller les différentes zones à risque, en s’aidant de la caméra qui va identifier pour lui la marque et l’immatriculation des véhicules dangereux. Si il aperçoit une infraction, il peut éditer un procès verbal qui sera envoyé par voie postale au domicile du titulaire de la carte grise du véhicule.

Ce dispositif a pour but de responsabiliser les usagers de la route pour que ces derniers adoptent une conduite plus tranquille en agglomération.


Quelles infractions sont sanctionnables ?

La plupart des infractions sont susceptibles d’être relevées par la caméra. Si un individu ne respecte pas la signalisation, les vitesses maximales autorisées ou les distances de sécurité entre les véhicules, il est passible d’une amende. De même pour le téléphone au volant, l’absence de ceinture de sécurité ou encore le franchissement de lignes continues. Le défaut d’assurance est également sanctionnable depuis peu !

Comme pour une verbalisation classique, une amende devra être réglée et un nombre de points équivalent à la gravité de l’infraction seront prélevés.


Pour vos démarches de carte grise, faites confiance à un prestataire agréé par l'État, rendez-vous sur www.cartegrise.fr.