En France, le contrôle technique est obligatoire pour les véhicules légers et les véhicules lourds. Cet examen permet d’identifier les défaillances susceptibles de porter atteinte à la sécurité des usagers de la route et à l’environnement.

Ce qui change au 20 mai 2018


Pour les véhicules légers : plus de points de contrôle et 3 niveaux de défaillance

610 défaillances constatables sur 133 points de contrôle (au lieu de 459 défaillances constatables sur 123 points de contrôle auparavant). Comme pour les véhicules lourds, les défaillances relevées sont désormais classifiées en 3 catégories au lieu de 2 :

Défaillances mineures n’ayant aucune incidence notable sur la sécurité du véhicule ou sur l’environnement ;
Défaillances majeures susceptibles de compromettre la sécurité du véhicule, d’avoir une incidence négative sur l’environnement ou de mettre en danger les autres usagers de la route ;
Défaillances critiques constituant une anomalie grave ou un danger direct et immédiat pour la sécurité routière ou l’environnement.

Estimez dès maintenant votre carte grise en ligne pour un véhicule léger dans notre simulateur en cliquant ici !


Pour les véhicules lourds

820 défaillances constatables sur 195 points de contrôle (au lieu de 1 451 défaillances constatables sur 306 points de contrôle auparavant).

Estimez dès maintenant votre carte grise en ligne pour un véhicule lourd dans notre simulateur en cliquant ici !


Trois résultats possibles pour tous les véhicules

Résultat favorable en l’absence de défaillance ou dans le cas d’une défaillance mineure ;
Résultat défavorable pour défaillances majeures. La validité du contrôle sera alors de 2 mois (1 mois pour les véhicules lourds) à compter de la date du contrôle technique ;
Résultat défavorable pour défaillances critiques. La validité du contrôle sera limitée au jour du contrôle.


Une vignette apposée quel que soit le résultat

 Elle comporte la date limite de validité du contrôle réalisé
 Elle indique aux propriétaires des véhicules utilitaires légers la date butoir pour réaliser le prochain contrôle technique complémentaire.

ATTENTION : Votre contrôle technique doit dater de moins de 6 mois (pour un véhicule de plus de 4 ans) au moment où la demande de carte grise est envoyé auprès du Ministère de l’Intérieur, pour passer commande suivez ce lien : www.cartegrise.fr


Pour les véhicules fonctionnant au gaz et pour les véhicules hybrides légers

La vérification des équipements permettant le fonctionnement au gaz d’un véhicule (réservoirs et conduites de carburant notamment) est effectuée sur les véhicules légers mais concerne désormais les véhicules lourds.

Les émissions polluantes seront quant à elles systématiquement mesurées sur les véhicules légers et lourds qui fonctionnent au gaz, mais aussi sur l’ensemble des véhicules hybrides légers.


Où et quand réaliser le contrôle technique de son véhicule


Véhicules légers

 Les voitures particulières
 Les véhicules utilitaires légers

  Quand :

Au plus tard 4 ans après leur première immatriculation :il doit être réalisé durant la période de 6 mois précédant l’expiration du délai de 4 ans.

Le contrôle doit ensuite être réalisé tous les 2 ans.

Les véhicules utilitaires légers sont également soumises à un contrôle des émissions polluantes : à réaliser entre deux contrôles techniques périodiques (au plus tard à la date anniversaire du contrôle technique périodique précédent).

Où : dans les centres de contrôle technique de véhicules légers.


Véhicules lourds, autobus et autocars

Les véhicules lourds comprenant :

 Les véhicules de transport de marchandises (camions et leurs remorques) : doivent être contrôlés chaque année. 
 Les véhicules de transport en commun de personnes (autobus et autocars) : doivent être contrôlés tous les 6 mois.

Où : dans les centres de contrôle technique de véhicules lourds.

Retrouvez la liste des documents à fournir pour effectuer votre demande de carte grise en suivant ce lien : www.cartegrise.fr/demander-une-immatriculation