Le numéro de réception européen stipule sur votre carte grise que votre véhicule a bien été homologué selon les directives européennes en vigueur. Mais que peut-il bien se cacher derrière ce long champ ?

Le numéro de réception européen est codifié de la façon suivante :

1ère rubrique : Pays ayant réalisé la réception : « e » suivi du numéro attribué au pays (voir la liste ci-dessous)
2ᵉ rubrique : Numéro de la directive correspondant au niveau de réception
3ᵉ rubrique : Numéro d’ordre de la réception
4ᵉ rubrique : Numéro de l’extension à la réception


Chaque rubrique est séparée des autres par un astérisque "*"



EXEMPLE D’INTERPRÉTATION AVEC CE NUMÉRO :

e11 * 92/53 * 0004 * 02



La 1ère rubrique témoigne du pays ayant réalisé la réception : "e" suivi du numéro attribué au pays (en bas de l'article)
La seconde rubrique correspond au numéro de la directive correspondant au niveau de réception
La troisième rubrique est le numéro d'ordre de la réception
La rubrique 4 témoigne du numéro de l'extension à la réception

Il signifie ici que :
   rubrique 4 : il s’agit de la deuxième extension (*02)
   rubrique 3 : d’une quatrième réception (*0004)
   rubrique 2 : La directive « 92/53 » est la dernière directive modifiant la directive de
   base (la « 70/156/CEE ») lors de la réception.
   rubrique 1 : d’un véhicule émise par le Royaume-Uni (e11*)

La règle de la "réception CEE" ou "réception communautaire" est effective en France pour les véhicules de tourisme mis en circulation à partir de 1996 en Europe.

Estimez votre carte grise en suivant ce lien https://www.cartegrise.fr


La liste des numéros identifiant le pays de la 1ère rubrique :
1    ALLEMAGNE
2    FRANCE
3    ITALIE
4    PAYS BAS
5    SUÈDE
6    BELGIQUE
9    ESPAGNE
11    ROYAUME UNI
12    AUTRICHE
13    LUXEMBOURG
17    FINLANDE
18    DANEMARK
21    PORTUGAL
23    GRÈCE
24    IRLANDE