Nous avons connu un durcissement des conditions de passage au contrôle technique en mai 2018 et celles-ci vont de nouveau être modifiées dès le 1er juillet 2019. Cartegrise.fr fait le point avec vous sur les nouveaux critères.


La version 2019 du contrôle technique entrera en vigueur dès le 1er juillet prochain. Celle-ci avait été reportée de quelques mois en raison du mouvement des gilets jaunes, mais elle sera bien mise en application comme prévu. Elle concerne l’instauration de nouveaux contrôles des émissions polluantes pour les modèles de véhicules fonctionnant au gazole exclusivement.

Cette version du contrôle technique va faire la chasse aux particules fines et sera donc plus sévère afin de détecter les véhicules les plus polluants. Bien sûr, le test sera plus difficile, mais il sera adapté à l’âge du véhicule puisque c’est la valeur d'homologation en vigueur lors de sa première mise en circulation qui sera prise en compte. Les professionnels affirment qu’un entretien régulier de son véhicule permettra de passer haut la main cet examen !!!

En soi, le déroulement du nouveau contrôle technique ne devrait pas voir sa durée allongée ou son prix augmenté, contrairement à la réforme de mai 2018. La seule chose qui va réellement changer sera la réalisation d’accélérations plus franches et plus longues une fois le moteur bien chaud. Aucun point de contrôle supplémentaire n’ayant été ajouté, le test se déroulera de la même façon qu’auparavant.

Il est difficile de dire avec précision si cet examen va augmenter le nombre de contre- visites, mais il faut évidemment s’attendre à une hausse du nombre de véhicules recalés.


Voici quelques petites astuces pour réussir cette étape du contrôle technique !

    - Décrassez régulièrement votre moteur, surtout si vous n’effectuez que du petit parcours. Il vous suffit pour cela, de rouler quelques minutes à plus de 3000 tr/min en ayant pris soin de faire monter la voiture en température durant quelques kilomètres auparavant. Effectuez cette opération 1 fois par mois, voir 1 fois par semaine si possible.


    - N’hésitez pas à rapprocher vos vidanges et à faire contrôler votre véhicule tous les 15 000 km environ.