Obligatoire pour pouvoir conduire ou vendre un véhicule particulier, il vous faudra également le présenter en cas de contrôle routier. Les réformes récentes qui l'ont concerné ont fait polémique, alors nous revenons avec vous sur les composantes du contrôle technique.

Le contrôle technique de votre véhicule a pour but de vérifier son état, et de contrôler si ce dernier peut rouler sans risque pour votre sécurité ou pour celle des autres usagers de la route.
Pour cela, la loi impose de faire contrôler un véhicule tous les 2 ans, il est donc préférable de s'y prendre quelques semaines/mois avant la date anniversaire du dernier contrôle. Pour les véhicules neufs, le 1er contrôle technique devra être effectué dans les 6 mois précédant le 4ème anniversaire de l'immatriculation du véhicule. Ensuite, le contrôle sera à effectuer tous les 2 ans.

Si un véhicule ne passe pas au contrôle technique, pas de panique. Si les points de révisions sont réparables, vous devrez effectuer les réparations avant de revenir passer une contre-visite, généralement moins cher que la première.
Depuis la dernière réforme du contrôle technique, 696 points sont à vérifier, contre 135 auparavant. De plus, 146 d'entre eux sont définis comme critiques. Si un véhicule contrôlé présente une défaillance critique, il faudra effectuer les réparations dans la journée ! Sinon, le propriétaire du véhicule aura 2 mois pour effectuer les modifications permettant de valider la contre-visite.

Attention, en roulant sans contrôle technique, ou au volant d'un véhicule présentant des défaillances, le conducteur s'expose à des sanctions ! Ainsi, selon les cas, il peut se voir infliger une amende de 135 euros, la confiscation de sa carte grise ou même la mise en fourrière de son véhicule.
À la suite de ces sanctions, les forces de l'ordre lui remettront une fiche de circulation provisoire, permettant au conducteur de faire le contrôle technique de son véhicule une fois qu'il l'aura récupéré.

Le but de l'État Français est de prévenir les dysfonctionnements liés aux automobiles en général. En assurant un bon entretien des véhicules du parc automobile dans le temps, un acheteur a davantage de garanties lors de l'achat d'une voiture d'occasion, et les risques d'accidents sont réduits grâce à des véhicules plus surs. C'est aussi le risque de voir disparaitre des véhicules jugés "trop vieux", dont l'état d'usure se dégrade forcément avec le temps.

Pour préparer au mieux le contrôle technique, le mieux est d'entretenir son véhicule sur la durée. Il ne faut donc pas hésiter à faire vérifier sa voiture en garage, et agir dès que possible sur les différents bruits ou points jugés sensibles avant que des dégâts irréparables n'arrivent.

Vous venez d'acheter ou de vendre un véhicule d'occasion ? Pour vos démarches d'immatriculation, rendez-vous sur www.cartegrise.fr !