Vacances à l’étranger, voyage d’affaire, nombreuses sont les raisons qui peuvent vous amener à vous rendre à l’étranger en voiture. Les facilités administratives apportées par l’Union Européenne nous font parfois oublier que traverser les frontières doit respecter certaines conditions.


Quels sont les documents à avoir en votre possession ?

En France tout comme à l’étranger, il est obligatoire de circuler avec des papiers originaux tels que le permis de conduire, le certificat d’immatriculation, le certificat d’assurance etc… Il est formellement interdit de présenter des photocopies de ces derniers aux forces de l’ordre.

     - Le certificat d’assurance doit être au format international (carte verte) et votre couverture doit s’étendre au-delà du territoire français. En cas d’accident, pensez à vous munir d’un constat amiable de déclaration d’accident au format européen (sur demande auprès de votre assureur).

     - Concernant le permis de conduire français, il faut savoir que même s’il est accepté dans de nombreux pays étrangers, ce n’est pas le cas partout. Si vous circulez sur le territoire de l’Union Européenne, votre permis français est suffisant. Dans les autres pays, il faut s’informer de la législation locale et si besoin, faire une demande de permis international.
Vous pouvez faire votre demande de permis international directement sur le site de l’ANTS (Agence Nationale des Titres Sécurisés) muni de la copie de votre permis de conduire, d’un justificatif d’identité et de domicile. La délivrance du permis international est gratuite, mais il faut faire la demande bien avant votre départ (pour information, en juillet 2018, le délai d’obtention était de 11 semaines).

     - Des pays, comme la Suisse, réclament une vignette autoroutière obligatoire afin de circuler sur certains grands axes, autoroutes et même certaines départementales. L’absence de vignette peut engendrer une contravention alors il est important de vous renseigner sur les législations du pays que vous allez traverser.


Si vous circulez avec la voiture d’une tierce personne et que celle-ci n’est pas présente dans le véhicule, vous devrez être en possession d’un document qui vous autorise à conduire ce véhicule à l’étranger ainsi que les papiers officiels. Pour cela, il faut connaître les modalités en vigueur sur place. Vous pouvez les obtenir auprès de l’ambassade du pays concerné.

Enfin, il faut éviter les autocollants sur les plaques d’immatriculation qui pourraient cacher l’identifiant territorial. Si les autorités françaises sont assez indulgentes à ce sujet, vous risqueriez d’avoir des ennuis avec les autorités étrangères.

Estimez dès maintenant votre carte grise en ligne dans notre simulateur en cliquant ici !